Archive | Une fille et la lecture RSS feed for this section

Et soudain tout change – G.Legardinier

10 Oct

Sortie aujourd’hui du nouveau livre de Gilles Legardinier « Et soudain tout change« .

 

Encore une jolie photo de chat pour illustrer cette nouvelle histoire. Quand on sait combien j’ai aimé « Totalement crâmé » on devine que je vais vite me procurer le dernier né en espérant passer un bon moment avec ces nouveaux personnages.

Vite chez mon libraire!

Publicités

Lecture de Juin

1 Juil

PicMonkey Collage

Ce mois ci je n’ai pas beaucoup lu néanmoins j’y ai pris beaucoup de plaisir.

J’ai commencé par un  roman policier Ecorces de sang. L’histoire est bien construite et le livre est bien écrit, il se lit facilement.

On avance dans l’enquête pas à pas avec l’inspecteur. On parle de crime mais sans étalage de violence. Ce qui est intéressant dans le livre c’est la relation qu’il entretient avec sa collaboratrice. On suit l’évolution des sentiments entre les deux personnages et on découvre en même temps que Rob des souvenirs de son passé.

Résumé:

Rob, inspecteur de police, enquête sur l’assassinat d’une petite fille au sortir de l’école. Pourquoi s’implique-t-il autant ? Il est assailli par des lambeaux de souvenirs. Vingt ans auparavant, il avait disparu avec deux amis et était revenu seul couvert de sang et sans aucun souvenir.

J’ai continué sur un autre registre avec La liste de mes envies. Je trouve que le titre invite à la réflexion, il fait écho en moi à un moment de ma vie  où je me questionne sur ce qui est important dans une vie. A ma façon je me construis une liste de mes envies.

C’est une jolie histoire sur ce qui fait une vie, ce qui la remplie, ce qui la façonne. J’en retire qu’il faut profiter de ce que l’on a, ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure et fait notre bonheur au quotidien et que la routine de la vie nous fait vite oublier.

Résumé:

Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu’elle peut désormais s’offrir tout ce qu’elle veut, elle se pose la question : n’y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?

Voici un livre que j’ai emprunté au rayon ado de ma bibliothèque. Une vie au galop est certes parfois un peu infantile dans la façon de voir la vie: cette façon qu’ont les enfants de s’inventer des histoires lorsqu’ils ne comprennent pas un événement, les sentiments forts lié à cet âge (amitié, amour), l’insouciance… Mais l’univers du livre est super pour ceux qui connaissent les chevaux, plus que dans une leçon d’équitation, on se sent dans l’univers du cheval, pour un peu on sentirait l’odeur particulière d’une sellerie mêlée de cuir, de graisse et de transpiration. On se croirait presque dans une écurie avec le bruit, l’odeur de la paille et du crottin et la chaleur des chevaux.
J’ai adoré ce livre. Quand j’ai fini la dernière page j’aurais aimé pouvoir accompagner les personnages encore un peu dans leur quotidien.

Résumé:

Au moment où l’entreprise de ses parents est menacée de faillite, Elena rencontre Tim, fils du propriétaire des écuries concurrentes. Malgré la brouille qui sépare leur famille, Tim va secrètement aider Elena à relever son incroyable défi : inscrire à un concours de saut d’obstacles le cheval gravement blessé qu’elle a soigné puis dressé.

Celui là je l’attendais depuis un moment! Depuis mon gros coup de coeur pour Totalement Crâmé du même auteur je voulais absolument lire ces autres livres. J’ai été un peu déçue par Demain j’arrête, je n’ai pas retrouvé l’esprit de Totalement crâmé, il faut dire que j’en attendais beaucoup! Je trouve qu’il ressemble plus à un livre du genre chick lit (waou je découvre des mots!) il manque la « magie » de l’autre, les bons sentiments sans être cul cul, l’humour, l’histoire. Je pense qu’il ne me laissera pas de grand souvenir.

Résumé:

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Enfin Sous haute tension, livre que j’ai arrêté de lire en cours de route. Pourtant j’ai déjà lu du Harlan Coben mais là je n’ai pas accroché. Des personnages trop caricaturaux, trop macho, trop violents… Ce n’est sans doute pas ce que j’ai envie de lire en ce moment.

Résumé:

Une joueuse de tennis enceinte, qu’on fait chanter sur facebook. Un ancien rockeur au creux de la vague, vivant reclus dans sa villa. Une enquête de routine qui vire aux révélations familiales. Remis par hasard sur la piste de son frère disparu, Myron Bolitar plonge au coeur de secrets bien gardés. Un mensonge vieux de seize ans ne demande qu’à éclater.

Et vous vos lectures du moment?

Lecture de Mai

1 Juin


PicMonkey Collage1

Ce moi ci j’ai eu le temps de lire!

Un avion sans elle est un livre recommandé par les libraires Cultura… autant le dire il n’a pas grand intérêt. L’histoire est bien compliqué pour pas grand chose et il y a même des passages dont on se demande à quoi ils servent. J’avais hâte de le finir!

Résumé:

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapée d’un crash d’avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu’à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

La leçon d’équitation est un livre assez facile à lire, l’histoire est plaisante, j’ai aimé me laisser transporter dans cet univers. Cependant même si le livre se revendique de la lignée de « l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » on est loin d’en atteindre le niveau. A lire pour passer un moment agréable.

Peut être la couverture vous fait elle penser à quelque chose de connu 😉 ?

sumé:

Annemarie Zimmer, jeune et prometteuse cavalière, a vu ses rêves de carrière olympique brisés lors d’un terrible accident de jumping qui l’a laissée handicapée et qui a coûté la vie à son cheval, Highland Harry. Depuis, elle a l’impression d’aller d’échec en échec. Mais ses parents, trop vieux pour continuer à s’occuper de leur centre équestre, et sa fille, qui traverse une violente crise d’adolescence, la mettent face à ses responsabilités, au moment où elle rencontre un nouvel amour… Lorsque, dans l’ombre d’un box, Annemarie aperçoit un cheval qui ressemble au Highland Harry de sa jeunesse, la passion qu’elle croyait endormie se réveille brutalement…

Vieilles dames en périls est un des livres que j’ai préféré ce moi ci, l’ambiance est plaisante. c’est surtout l’ambiance des vieux cottages anglais qui m’a plu.

Résumé:

Quand Amélia Brinton dégringole le grand escalier du Parthénon pour s’effondrer, morte, au pied de la dernière marche, chacun pense à un accident. Mais; lorsque, quelques jours plus tard, en Angleterre, sa vieille amie, Miss Forest, subit le même sort, on n’ose plus croire au hasard. Qui cherche à nuire à ces vieilles dames charmantes, que penser des nièces d’Amélia et de leurs voisins tout juste installés dans le village où vivait Amélia ? Les mystères s’accumulent et Patrick Grant, témoin malgré lui, ne manque pas de mettre son grain de sel dans cette étrange enquête.

Le mois de septembre est un petit livre qui parle de sentiments. Je trouve ça très bien écrit, ça dépeins bien les sentiments vrais ou futiles, questionnements et contradictions qu’une femme peut ressentir.

Résumé:

François est mon mari. J’avais vingt ans quand je l’ai rencontré. J’en ai vingt-sept aujourd’hui. Pendant six ans, nous avons ri des mêmes histoires, dormi du même sommeil, respiré du même souffle. Je cherche d’autres mots pour dire ce que nous étions l’un pour l’autre. Mais le bonheur ne se raconte pas et c’est là que commence mon histoire…  » L’histoire, c’est celle de la première fissure dans un bonheur que l’on croyait indestructible. Le premier soupçon, puis l’écrasante certitude. Et le choix : se battre ou laisser la place ? Roman tout en finesse, confidences d’une jeune femme sensible qui aime avec confiance, souffre avec dignité et observe d’un regard lucide ses propres réactions, mais aussi le monde des arts, des lettres et des snobs…

Deuxième coup de coeur du mois avec cette écrivain, j’ai d’ailleurs lu 2 de ces livres, Manta Corridor et l’absence de l’ogre. On retrouve le duo féminin prêt à résoudre des enquêtes. Le style est très agréable, c’est bien écrit et c’est un policier qui n’est pas « saignant » (comme c’est la mode en ce moment). Le résumé ne me disait rien mais j’ai beaucoup aimé ces livres.

Résumé:

Louis Manta, le shampouineur du salon Les Féeries de Dakar à Paris, est porté disparu. Lola Jost et Ingrid Diesel sont appelées à la rescousse par sa patronne, la truculente Lady Mba. En échange de trois perruques et d’une bonne coupe, ces deux drôles de dames partent à l’aventure dans le petit monde de la pègre parisienne et jusqu’aux mers du Sud, dans les dangereux récifs de Manta Corridor.

Résumé:

Ingrid Diesel ne l’a pas revu depuis plusieurs années et les nouvelles ne sont pas bonnes. Accusé d’avoir étranglé une rockeuse dans le parc Montsouris, son vieil ami Brad est activement recherché. Pas évident de se disculper quand on est bâti comme un ogre, qu’on est un Américain avec de faux papiers et qu’on fuit la police. Aidée de l’ex-commissaire Lola Jost, Ingrid parviendra-t-elle à l’innocenter ?

Les fleurs de l’ombre ne m’ont pas laissé un grand souvenir. L’idée est bonne mais au final elle est mal exploité et l’histoire manque d’intérêt. Je n’ai pas accroché avec les personnages et je pense qu’en simplifiant la construction de l’histoire et en approfondissant certains point dont la psychologie des personnages le livre aurait gagné en qualité.

Résumé:

Des corps d’enfants recouverts de roses noires, la marque du tueur. Ainsi commence La fleur de l’ombre, roman que le père de Neil, écrivain, a lu et relu jusqu’à son suicide. Cette histoire est inspirée de faits réels; le meurtrier n’a jamais été arrêté. Entre les pages des livres de son père, Neil trouve des pétales noirs. La fiction devient réalité, partout les fleurs de l’ombre sèment la mort…

Et vous, vous avez lu quoi ce moi ci??

Lecture d’Avril

1 Mai

 

J’ai commencé le mois par un bon vieux Mary Higgins Clark. J’aime beaucoup ce qu’elle fait même si je trouve qu’elle s’essouffle un peu depuis le temps qu’elle écrit cependant celui ci n’est pas si mal. Le style est toujours le même et l’histoire est bien. 

Résumé:

Désespérée par l’enlèvement de son petit garçon dans Central Park deux ans plus tôt, Alexandra « Zan » Moreland, belle et talentueuse architecte d’intérieur, se voit avec effroi soupçonnée d’avoir elle-même kidnappé l’enfant. Traquée par la police et les médias, Zan n’arrive pas à comprendre qui a intérêt à la faire accuser. Malgré la peur, malgré les doutes, la jeune femme, persuadée que son fils est toujours vivant, se lance dans une enquête qui pourrait bien mettre en péril sa vie et celle de ses proches…

J’ai continué par « Un chien de saison » car le résumé me plaisait bien. Autant le dire de suite, le livre est plutôt nul, je trouve que l’histoire aurait pu être mieux exploité cependant c’est bien écrit alors pourquoi pas si on a rien d’autre à lire.

Résumé:

Quand un célibataire bien tranquille accepte de prendre en pension, le temps des vacances, le chien de son meilleur ami, l’aventure commence. Il faut reconnaître que Néron, boxer bringé, lourd de quarante kilos de muscles et de malice canine, a une étonnante propension à faire d’énormes bêtises. La preuve est ainsi administrée qu’un chien peut bouleverser une existence quiète et organisée, tout en se révélant un compagnon fidèle et tolérant. 

Vient ensuite mon petit coup de cœur du mois. Ce n’est pas un livre nouveau, il a déjà fait parler de lui mais le titre « le mec de la tombe d’à côté »ne m’attirait pas du tout! J’ai bien fait de ne pas m’arrêter à ça car c’est un joli livre qui parle d’amour sans être trop fleur bleue. A lire avec plaisir!

Résumé:

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’œil de la stèle qu’il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’autodérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis… C’est le début d’une passion dévorante. C’est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d’amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

Enfin j’ai lu « l’hypnotiseur », l’histoire est pas mal même si certaines situations sont un peu tiré par les cheveux et que l’histoire aurait pu être simplifiée sans qu’elle perdre d’intérêt.

Résumé:

Dans une maison de la banlieue de Stockholm, une famille est sauvagement assassinée. Seul un garçon échappe au massacre, mais il navigue entre la vie et la mort, inconscient. L’inspecteur Joona Linna décide alors de recourir à un hypnotiseur pour pénétrer le subconscient du garçon et tenter de revoir le carnage à travers ses yeux…

Allez bonne lecture!

Lectures de Mars

1 Avr

Ce mois ci niveau lecture ça a été plus calme. Tout d’abord j’ai commencé par « Alors, heureuse? » mais autant le dire tout de suite je ne l’ai même pas fini! Je n’ai vraiment pas accroché à l’histoire qui se traîne et l’héroïne est bien fade.

Résumé:

Jusque-là, tout allait bien pour Candace Shapiro. Vingt-huit ans, trop de rondeurs mais beaucoup de charme et suffisamment d’esprit pour s’être imposée comme journaliste. Elle avait même fini par accepter que papa ne revienne jamais, que maman soit amoureuse d’une femme et que Lucy, sa petite sueur, danse les seins nus pour arrondir ses fins de mois. Mais le jour où elle découvre sa vie sexuelle relatée par le menu dans un grand mensuel féminin, ce jour-là… tout déraille. Le responsable de cette délicate attention ? Bruce, son ex, qui, à l’évidence, vit lui aussi de sa plume en confiant à l’Amérique entière le détail de ses amours avec une femme « différente » ! D’abord furieuse, Candace va peu à peu sombrer dans la dépression. Mais l’humiliation infligée a cruellement ravivé les blessures d’un passé qu’elle devra affronter pour enfin s’accepter et savourer une digne revanche…

J’ai tenté ma chance avec « la princesse des glaces« , une histoire un peu policière mais l’enquête policière n’est pas le principal sujet du livre, on suit Erica, l’amie de la victime, dans les jours qui suivent le décès sur fond d’histoire d’amour. C’est pas mal, ça se lit bien, juste un bémol (s’il faut en donner un) c’est que les chapitres sont très longs.

Résumé:

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’œuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide. Au-delà d’une maîtrise évidente des règles de l’enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et – tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’on ne le pense.

Enfin j’ai lu « PS: I love you » car je n’ai jamais vu le film et j’en avais entendu du bien. L’histoire est écrite de façon légère bien que le sujet soit sérieux, la psychologie des personnages reste assez superficielle, bref une lecture pour passer le temps mais ce livre ne me laissera pas de grand souvenir.

Résumé:

Holly Kennedy, qui n’a pas encore trente ans, vient de perdre son mari Gerry d’une tumeur au cerveau. Le chagrin l’anéantit. Elle croit son existence terminée. Mais avant de disparaître, Gerry a laissé dix enveloppes cachetées à son intention, avec ordre d’en ouvrir une le premier de chaque mois. Chacun de ces messages contient une consigne à mettre immédiatement en application. Futiles, incongrus, pragmatiques, sages, ou apparemment déraisonnables, ces conseils, dictés par l’amour, vont aider Holly à surmonter peu à peu son deuil et à repartir d’un bon pied dans la vie.

Epaulée par se famille, ses amies, Holly va suivre point par point la liste de conseils de Gerry, sécher ses larmes, trouver un travail, vivre quelques aventures rocambolesques, et accepter l’idée de continuer à vivre et même, peut-être, de tomber de nouveau amoureuse.

Et vous, vous avez lu quoi?

Livres sur le nail art

31 Mar

Hier je suis allé faire un tour à la Fnac, j’ai pu feuilleter Stylisme d’ongles, un livre sur le nail art avec des explications pour les réaliser soi même. Le livre est bien expliqué avec de jolies photos pour illustrer chaque réalisations. Par contre les nail arts sont principalement fait avec des « accessoires » (strass et autres trucs à coller). C’est pas trop ce que je préfère.

J’ai également feuilleté Nail Art et j’ai reconnu de nombreuses manucures vu sur le net. ça semble être un bon basique.

 

J’ai aussi regardé le b.a.ba du maquillage. Je suis plutôt du genre à faire au pif mais connaitre les bases ça pourrait être utile! Du coup je me demandais s’il y avait des bouquins, sites internet, youtubeuses… que vous me recommanderiez pour des tutos maquillages??

Lectures de Février

3 Mar

Tout d’abord mon coup de coeur du mois « Totalement cramé ».
Je l’avoue c’est d’abord la couverture qui m’a attiré en 1er. De la couleur, un joli chat, le marketing a eu raison de moi. Mais passé l’esthétique du livre c’est vraiment une belle découverte. L’histoire est rafraîchissante  de bons sentiments avec une fin heureuse. On s’attache avec plaisir aux personnages, les chapitres se dévorent avec gourmandise. J’ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre et je vais me pencher sur les autres livres de cet auteur.

Résumé:

Arrivé à un âge où ceux qu’il aimait sont loin ou disparus, Andrew Blake n’a même plus le coeur à orchestrer ses blagues légendaires avec son vieux complice, Richard. Sur un coup de tête, il décide de quitter la direction de sa petite entreprise anglaise pour se faire engager comme majordome en France, pays où il avait rencontré sa femme. Là-bas, personne ne sait qui il est vraiment, et cela lui va très bien.
En débarquant au domaine de Beauvillier, rencontres et situations qui dérapent vont vite bousculer ses plans… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps ; Odile, la cuisinière et son caractère aussi explosif que ses petits secrets; Manon, jeune femme de ménage perdue; Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, et même l’impressionnant Méphisto, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui pensait en avoir fini va être obligé de tout recommencer…

Vient ensuite celui qu’on ne présente plus « 50 nuances de Grey« . Pour ma part vous ne perdrez rien à ne pas le lire. C’est un livre qui parle de cul. Il n’y a pas de sentiment, pas d’amour, pas d’histoire. Que du cul, alors du cul sur 100 pages pourquoi pas mais sur 500 pages ça devient vite inintéressant. L’héroïne se pose la même question du début à la fin, ça n’avance pas, bref j’avais hâte de le finir et la suite ne m’intéresse pas du tout.

Résumé:

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. 

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. 

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets… 

J’ai ensuite lu la madone des enterrements de madeleine wickham alias sophie kinsella. Je suis un peu déçue par l’histoire et même si j’aime bien cet auteur qui souvent me fait rire par ses histoires légères je n’ai pas vraiment accroché avec celle ci. Je trouve le personnage de assez glauque… je manque peut être de second degré?!

Résumé:

Dans la vie, Fleur croque du veuf. Richissime, de préférence. Le repérage n’a rien de sorcier : les pages nécrologiques du Times y suffisent. Ensuite : voilette, larme à l’oeil, sourire charmeur aux funérailles… Et l’affaire est dans le sac. Quelques milliers de livres sterling plus tard (jusqu’à épuisement de la carte de crédit, en fait), Fleur passe au suivant… Or, cette fois, le suivant n’a rien du pigeon ordinaire. Certes, Richard Favour est plein aux as. Certes, la mort de sa femme le met à la merci du premier arnaqueur venu. Mais Fleur n’est pas la première sur le coup. Dans la famille Favour, les convoitises sont un sport national : de quoi bousculer les plans de la vamp des funérariums…

Et pour finir une jolie surprise car je ne m’attendais pas à ça de la part du magasin des suicides, une écriture fluide et un texte qui se lit très rapidement. Une histoire qui est loin d’être triste, à découvrir également.

Résumé:

Vous avez raté votre vie ? 
Avec nous, vous réussirez votre mort ! 
Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…

Lectures de Janvier

5 Fév

Voici une nouvelle rubrique qui présente mes lectures du mois.

 

J’ai débuté l’année avec un bon thriller: Sans un adieu. En fait c’est le 1er livre qu’Harlan Coben a écrit, une lecture facile et prenante, bien écrit on a plus envie de le lâcher!

Résumé: 

Laura et David, l’ancienne top model devenue femme d’affaires et la star de l’équipe de basket des Celtics : un couple béni des dieux. 
C’est en pleine lune de miel que la tragédie frappe : David part nager et disparaît. Sans un adieu. Laura va alors découvrir des secrets bien enfouis…

J’ai continué avec Mapuche, un drôle de nom, en fait c’est le nom d’une communauté arborigène vivant entre le Chili et l’Argentine. Le livre est bien écrit et l’histoire est bien ficelé, on ne s’ennuie pas. Le seul petit bémol pour ce livre est qu’il est un peu violent parfois. Même si le résumé ne m’attirait pas tant que ça c’est une belle découverte.

Résumé:

Jana est Mapuche, fille d un peuple indigène longtemps tiré à vue dans la pampa argentine. Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne. Rubén Calderon aussi est un rescapé un des rares « subversifs » à être sorti vivant des geôles clandestines de l École de Mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune soeur, durant la dictature militaire. Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie. Détective pour le compte des Mères de la Place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants de disparus adoptés lors de la dictature, et leurs
tortionnaires…
Rien, a priori, ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Puis un cadavre est retrouvé dans le port de La Boca, celui d un travesti, « Luz », qui tapinait sur les docks avec « Paula », la seule amie de la sculptrice. De son côté, Rubén enquête au sujet de la disparition d une photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d un des hommes d affaires les plus influents du pays. Malgré la politique des Droits de l Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des bourreaux rôdent toujours en Argentine. Eux et l ombre des carabiniers qui ont expulsé la communauté de Jana de leurs terres ancestrales…

 

J’ai fini par une lecture facile, Projection très privée à Tribeca. C’est gentillet mais pas forcément très intéressant, Si vous ne savez pas quoi lire en attendant autre chose c’est la lecture parfaite sinon vous ne perdrez rien en ne le lisant pas.

Résumé:

Tout juste embauchée par une puissante maison de production cinématographique, Karen pense enfin vivre son rêve. Située à Tribeca, le nouveau quartier à la mode de Manhattan, cette maison est aux mains de Phil et Tony Waxman, des jumeaux sans scrupules. Karen saura-t-elle résister et garder la tête sur les épaules ? Ou devra-t-elle partir si elle tient à sauver son âme ? Une plongée hilarante et époustouflante dans le monde sans pitié des producteurs de cinéma.

Belle jusqu’au bout des ongles!

21 Avr

Quand on veut être belle jusqu’au bout des ongles il faut déjà commencer par prendre soin de soi pour se sentir belle. Dans notre culture, la beauté est aux filles minces. En me promenant l’autre jour à la bibliothèque je suis tombée sur le livre « la gym des paresseuses » alors je l’ai pris pour voir, hein!

 

Première impression: c’est un livre ludique, écriture sympa et pas prise de tête.

Deuxième impression: si vous cherchez à être un peu musclée voir, pire, à perdre du poids, ce livre n’est pas pour vous. Car il faut l’avouer seul le sport, le vrai, quand on sue à grosses gouttes vous fera perdre du poids et gagner un corps de rêve.

Bref ce livre est pour les grosses paresseuses, celles qui n’ont pas fait de sport depuis 10 ans, celles dont la seule vu de basket les fait frémir. Oui, pour celles là, ce livre peut avoir un intérêt: les réconcilier en douceur avec le sport. Parce qu’à part des conseils vu et revus, du style monter les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur, penser à serrer les abdos en voiture… il n’y a pas grand chose.

Par contre j’ai apprécié le programme « sport » établi pour 2 semaines pour vous y mettre progressivement et le chapitre donnant quelques notions de diététique. Pour le reste c’est un livre qu’on survole en un quart d’heure.
Agréable mais pas très efficace.

Twilight

9 Avr

Twilight tome 1

Je ne le présente pas, tout le monde connait l’histoire d’amour entre Bella et Edward.

Alors je vous donne tout de suite mon avis: beaucoup de bruit pour pas grand chose.

J’avais vu, sceptique, le film lors de sa sortie et il m’avait beaucoup plu. on va dire qu’il avait touché mon côté romantique.

Avec le livre, je m’attendais à une belle histoire d’amour passionnée. En fait je n’ai eu qu’une histoire très fleur bleue, une histoire de midinette. Peut être que c’est une question d’âge. J’aurais peut être dû le lire il y a 15 ans. Quoi qu’il en soit je reste sur ma faim… heu fin bien sûr.

La romance est platonique, on se frôle par ci par là. Pas de baiser fougueux, aucune scène de sexe… ben oui c’est ce qu’on attend secrètement, faut bien le dire!

Alors si c’est zéro côté physique, peut être que c’est le pied côté sentiment et masturbation intellectuelle? Et bien non, c’est zéro aussi de ce côté là. Les personnages sont sans relief ni profondeur, aucune psychologie des personnages. Edward a beau répété qu’il est dangereux on n’y croit pas un seul instant et Bella est au comble de la niaiserie dans son amour tout beau tout neuf d’adolescente. Attention, je respecte les amours d’ados, mais là c’est sans surprise. Ah oui, c’est un vampire… bof ça change pas grand chose.


Non, je m’attendais à suivre l’éveil des sentiments amoureux, la description psychique et physique du ressenti amoureux, un questionnement sur la différence identitaire de l’autre, une réflexion ou un état des lieux du changement lié à l’adolescence, un partage sensuel, érotique pourquoi pas, entre deux êtres qui se découvrent…
Là ils s’aiment, point barre. Et on sait que dans la vraie vie, c’est souvent plus compliqué les histoires d’amour. Il y a bien quelques bagarres pour nous faire croire qu’il y a un enjeux à cet amour, et aussi pour nous divertir car, il faut bien le dire, il ne se passe pas grand chose non plus côté intrigue.

Alors un tome je veux bien mais quatre… je trouve ça un peu beaucoup.

Sur ce bonne lecture!