Lecture de Mai

1 Juin


PicMonkey Collage1

Ce moi ci j’ai eu le temps de lire!

Un avion sans elle est un livre recommandé par les libraires Cultura… autant le dire il n’a pas grand intérêt. L’histoire est bien compliqué pour pas grand chose et il y a même des passages dont on se demande à quoi ils servent. J’avais hâte de le finir!

Résumé:

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapée d’un crash d’avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu’à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

La leçon d’équitation est un livre assez facile à lire, l’histoire est plaisante, j’ai aimé me laisser transporter dans cet univers. Cependant même si le livre se revendique de la lignée de « l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » on est loin d’en atteindre le niveau. A lire pour passer un moment agréable.

Peut être la couverture vous fait elle penser à quelque chose de connu 😉 ?

sumé:

Annemarie Zimmer, jeune et prometteuse cavalière, a vu ses rêves de carrière olympique brisés lors d’un terrible accident de jumping qui l’a laissée handicapée et qui a coûté la vie à son cheval, Highland Harry. Depuis, elle a l’impression d’aller d’échec en échec. Mais ses parents, trop vieux pour continuer à s’occuper de leur centre équestre, et sa fille, qui traverse une violente crise d’adolescence, la mettent face à ses responsabilités, au moment où elle rencontre un nouvel amour… Lorsque, dans l’ombre d’un box, Annemarie aperçoit un cheval qui ressemble au Highland Harry de sa jeunesse, la passion qu’elle croyait endormie se réveille brutalement…

Vieilles dames en périls est un des livres que j’ai préféré ce moi ci, l’ambiance est plaisante. c’est surtout l’ambiance des vieux cottages anglais qui m’a plu.

Résumé:

Quand Amélia Brinton dégringole le grand escalier du Parthénon pour s’effondrer, morte, au pied de la dernière marche, chacun pense à un accident. Mais; lorsque, quelques jours plus tard, en Angleterre, sa vieille amie, Miss Forest, subit le même sort, on n’ose plus croire au hasard. Qui cherche à nuire à ces vieilles dames charmantes, que penser des nièces d’Amélia et de leurs voisins tout juste installés dans le village où vivait Amélia ? Les mystères s’accumulent et Patrick Grant, témoin malgré lui, ne manque pas de mettre son grain de sel dans cette étrange enquête.

Le mois de septembre est un petit livre qui parle de sentiments. Je trouve ça très bien écrit, ça dépeins bien les sentiments vrais ou futiles, questionnements et contradictions qu’une femme peut ressentir.

Résumé:

François est mon mari. J’avais vingt ans quand je l’ai rencontré. J’en ai vingt-sept aujourd’hui. Pendant six ans, nous avons ri des mêmes histoires, dormi du même sommeil, respiré du même souffle. Je cherche d’autres mots pour dire ce que nous étions l’un pour l’autre. Mais le bonheur ne se raconte pas et c’est là que commence mon histoire…  » L’histoire, c’est celle de la première fissure dans un bonheur que l’on croyait indestructible. Le premier soupçon, puis l’écrasante certitude. Et le choix : se battre ou laisser la place ? Roman tout en finesse, confidences d’une jeune femme sensible qui aime avec confiance, souffre avec dignité et observe d’un regard lucide ses propres réactions, mais aussi le monde des arts, des lettres et des snobs…

Deuxième coup de coeur du mois avec cette écrivain, j’ai d’ailleurs lu 2 de ces livres, Manta Corridor et l’absence de l’ogre. On retrouve le duo féminin prêt à résoudre des enquêtes. Le style est très agréable, c’est bien écrit et c’est un policier qui n’est pas « saignant » (comme c’est la mode en ce moment). Le résumé ne me disait rien mais j’ai beaucoup aimé ces livres.

Résumé:

Louis Manta, le shampouineur du salon Les Féeries de Dakar à Paris, est porté disparu. Lola Jost et Ingrid Diesel sont appelées à la rescousse par sa patronne, la truculente Lady Mba. En échange de trois perruques et d’une bonne coupe, ces deux drôles de dames partent à l’aventure dans le petit monde de la pègre parisienne et jusqu’aux mers du Sud, dans les dangereux récifs de Manta Corridor.

Résumé:

Ingrid Diesel ne l’a pas revu depuis plusieurs années et les nouvelles ne sont pas bonnes. Accusé d’avoir étranglé une rockeuse dans le parc Montsouris, son vieil ami Brad est activement recherché. Pas évident de se disculper quand on est bâti comme un ogre, qu’on est un Américain avec de faux papiers et qu’on fuit la police. Aidée de l’ex-commissaire Lola Jost, Ingrid parviendra-t-elle à l’innocenter ?

Les fleurs de l’ombre ne m’ont pas laissé un grand souvenir. L’idée est bonne mais au final elle est mal exploité et l’histoire manque d’intérêt. Je n’ai pas accroché avec les personnages et je pense qu’en simplifiant la construction de l’histoire et en approfondissant certains point dont la psychologie des personnages le livre aurait gagné en qualité.

Résumé:

Des corps d’enfants recouverts de roses noires, la marque du tueur. Ainsi commence La fleur de l’ombre, roman que le père de Neil, écrivain, a lu et relu jusqu’à son suicide. Cette histoire est inspirée de faits réels; le meurtrier n’a jamais été arrêté. Entre les pages des livres de son père, Neil trouve des pétales noirs. La fiction devient réalité, partout les fleurs de l’ombre sèment la mort…

Et vous, vous avez lu quoi ce moi ci??

Publicités

Une Réponse to “Lecture de Mai”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Lecture de Juin | Une fille au quotidien - 1 juillet 2013

    […] Mais l’univers du livre est super pour ceux qui connaissent les chevaux, plus que dans une leçon d’équitation, on se sent dans l’univers du cheval, pour un peu on sentirait l’odeur particulière […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :